Lamniformes

Lamniformes

Les sept familles de requins à maquereaux comptent quinze ou seize espèces, distribuées dans toutes les mers, à l’exception des latitudes arctiques et antarctiques. La plupart ont un museau allongé, une longue bouche qui s’étire jusqu’en arrière des yeux, une nageoire anale, et deux nageoires dorsales dépourvues d’épines. Ces requins peuplent tous les milieux, de la ligne des vagues déferlantes aux grands bassins océaniques, des zones intertidales aux profondeurs de 1 200m et plus. Ils sont ovovivipares et probablement les seuls requins à connaître l’oophagie. Pendant une période prolongée avant la naissance les embryons se nourrissent de leurs frères et sœurs plus jeunes et d’œufs fertilisés.

 

 

 

 

Famille des odontaspididés : requin de sable

Nombre d’espèce

4.

Aspect

Requins au corps lourd, au museau pointu assez long, aplati ou conique, et aux yeux de taille variable. Les mâchoires, protractiles, sont garnies de grandes dents effilées et cuspidées. Les fentes branchiales sont courtes. S’il existe une fossette précaudale, les carènes latérales sont absentes. La courte nageoire caudale est symétrique, son lobe ventral peu développée.

Taille

Espèces de grande taille, qui peuvent atteindre de 3 à 3,6m de long.

Habitat

Voisinage des masses continentales ou insulaires. Aucune espèce océanique. Ces requins évoluent aussi bien près de la surface qu’au fond, jusqu’à des profondeurs allant de 190 à 1 200m.

Distribution

Répandus dans toutes les mers tempérées chaudes et tropicales, bien que la répartition des diverses espèces soit très inégale.

Reproduction

Connue uniquement pour le requin taureau qui a deux jeunes par portée.

Alimentation

Poissons osseux, petits requins et raies, céphalopodes et grands crustacés.

 

 Requin taureau.jpg

 

 

 

Famille des cétorhinidés : requin pèlerin

Nombre d’espèce

Cetorhinus maximus, requin pèlerin

Aspect

Corps lourd et gigantesque, fusiforme, yeux minuscules et museau de taille moyenne recourbé ou conique. La grande gueule est armée de mâchoires faiblement protractiles, garnies de petites dents unciformes. Les énormes fentes branchiales encerclent presque la tête. Ce requin possède une fossette précaudale et de fortes carènes caudales. La nageoire caudale en forme de croissant porte un lobe ventral relativement long.

Taille

Vient en deuxième position derrière le requin baleine. Des spécimens de 15,2 m  ont été signalés ; la plupart ne dépassent toutefois pas 9,8m.

Habitat

Abonde surtout dans les eaux continentales tempérées froides. On le retrouve sur les hauts-fonds, très loin des côtes, comme dans la zone des vagues déferlantes ou dans des baies fermées.

Distribution

Atlantique Nord et Sud, Pacifique Nord et Sud.

Reproduction

Mal connue, probablement ovovivipare.

Alimentation

Microphage. Piège de minuscules crustacés planctoniques (surtout des copépodes) sur les denticules particuliers (les branchiospines) des arcs branchiaux.

 

Requin pelerin.jpg 

 

 

 

Famille des mitsukurinidés : requin lutin

Nombre d’espèce

Mitsukurina owstoni : requin lutin.

Aspect

Museau allongé et plat en forme de glaive. Il possède de petits yeux, un corps mou et flasque, de longues mâchoires protractiles garnies de dents effilées semblables à des aiguilles ainsi qu’une longue nageoire caudale surbaissée, sans lobe ventral et sans fossette précaudale.

Taille

Jusqu’à 3,6m.

Habitat

Peu actif, il vit sur le fond surtout sur les plates-formes et les talus continentaux jusqu’à des profondeurs d’au moins 700m. On le retrouve parfois près des côtes.

Distribution

Irrégulière mais recouvre tous les océans, y compris l’Atlantique est et ouest et le Pacifique ouest.

Reproduction

Pratiquement inconnue.

Alimentation

Probablement constituée de petites proies à corps mou (petits poissons, crevette et calmars).

 

  Requin lutin.jpg 

 Requin lutin2.jpg

 

 

Famille des pseudocarchariidés : requin crocodile

Nombre d’espèce

Pseudocarcharias kamoharai : requin crocodile.

Aspect

Son dent lui vient de ses dents proéminentes, étroites et cuspidées. Le requin crocodile est un animal océanique de petite taille, au corps fusiforme, aux yeux énormes. Le museau est allongé, pointu et conique, les mâchoires protractiles. Les fentes branchiales sont de grandes dimensions. Cet animal possède des fossettes précaudales et des carènes caudales latérales surbaissées. La nageoire caudale, asymétrique et courte, présente un lobe ventral de longueur modérée.

Taille

1 m maximum.

Habitat

Surtout en plein océan et au large des eaux continentales.

Distribution

Par endroits, dans l’Atlantique est, dans l’océan Indien ouest, dans le Pacifique nord-ouest, dans le Pacifique central et est.

Reproduction

Quatre jeunes par portée.

Alimentation

Poissons osseux pélagiques, calmars et crustacés.

 

 Requin crocodile.jpg

 

 

 

Famille des mégachasmidés : requin grande gueule

Nombre d’espèce

Megaschama pelagios : requin grande gueule.

Aspect

Grand requin océanique au corps cylindrique, lourd et flasque, aux yeux de petite taille et au museau court et arrondi. La bouche, presque terminale, est énorme. Les mâchoires, protractiles, sont garnies d’une multitude de minuscules dents recourbées. Les fentes branchiales sont courtes. Les fossettes précaudales sont présents, mais les carènes caudales absentes. La nageoire caudale, asymétrique, est pourvue d’un lobe ventral modérement allongé.

Taille

Environ 4,5m.

Habitat

Deux spécimens seulement ont été capturés en plein océan, à ds profondeurs comprises entre 7 et 163 m, et juste à l’aplomb du rebord du talus continental.

Distribution

Pacifique oriental et central.

Reproduction

Inconnue

Alimentation

Microphage. La nourriture consiste en euphausiidés et copépodes (crustacés pélagiques) et en méduses.

 

 Requin grande-gueule.jpg

 

 

 

Famille des alopiidés : requins renards

Nombre d’espèce

3.

Aspect

De petite taille, au corps cylindrique vigoureux, aux yeux relativement grands, voire très grandes. La bouche est petite, les mâchoires sont légèrement protractiles et garnies de petites dents en forme de lame. Les fentes branchiales sont courtes. Ces animaux possèdent des fossettes précaudales mais pas de carènes caudales. La queue gigantesque, falciforme, est presque aussi longue que le reste du corps. Son lobe ventral est peu développé.

Taille

La longueur maximale varie de 3,3 à 6m.

Habitat

Eaux côtières et océaniques, et près du fond, jusqu’à 500m de profondeur.

Distribution

Toutes les mers tempérées et tropicales.

Reproduction

Portée de 2 à 4 jeunes.

Alimentation

Petites proies : poissons se déplaçant en bancs, pélagiques ou benthiques, calmars, pieuvres et crustacés.

 

 Requin renard.jpg

 

 

 

Famille des lamnidés : requin taupes

Nombre d’espèce

5.

Aspect

Grands requins au corps lourd et fusiforme, aux grands yeux et au long museau conique. La gueule est grande, et les mâchoires légèrement protractiles sont garnies de grandes dents cuspidées, ou en forme de lame. Les fentes branchiales, très longues, n’encerclent toutefois pas la tête. Ces requins possèdent des fossettes précaudales et de fortes carènes caudales. La courte nageoire caudale, presque symétrique, est en forme de croissant ; son lobe ventral étant long et étroit.

Taille

Le plus petit requin du groupe atteint une longueur de 3 à 3,7 m ; le plus grand (le grand requin blanc) dépasse les 6 m.

Habitat

Eaux côtières et océaniques, de la surface, la zone des marées et les baies fermées, à la profondeur de 1 280m.

Distribution

Répandus dans toutes les mers, tempérées froides et tropicales.

Reproduction

Portées de 2 à 16 jeunes.

Alimentation

Poissons osseux de tailles diverses, calmars, autres requins. Dans le cas du grand requin blanc : tortue marines, oiseaux de mer, phoques, lions de mer, marsouins et charognes provenant de baleines ou d’autres mammifères.

 

Requin taupe-bleu.jpg

 

requin-blanc.jpg                       requin-blanc-2.jpg      
     
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site